Leaving Normal

Compagnie : Woest

Fixe
Gratuit

Leaving Normal vous invite à une promenade, dans une rue tout ce qu’il y a de plusbanal, où l’on croise des personnages du quotidien : des joggeuses du dimanche, un couple d’amoureux sur un banc, un amoncellement de sac qui se déplace sur ses deux jambes… Car c’est un monde parallèle dans lequel la compagnie Woest vous emmène à votre insu, un monde poétique ou absurde selon l’interprétation, dans lequel chacun

développe ses propres lubbies, habitudes, déviances.

En chemin, un évènement, qui devient un problème commun… qu’en faire? Chacun propose des propres méthodes comme solution, et le problème passe de main en main, irrésolu… Alors on s’en débarasse comme on peut, on continue son chemin et on l’oublie dès que possible !

Road-movie théâtral et chorégraphique, « Leaving Normal » décale légèrement le monde vers ce qu’il pourrait être, avec un brin d’imagination, une touche poétique et une base résolument surréaliste… Equipé de boites à musique qui lui permet de moduler la bande son du spectacle, le public évolue de spectateur à témoin ou participant selon les interprétations. Attention à ne pas vous faire embarquer dans leurs problèmes !

  • Régie : Manon Avermaete
  • Artistes : Wannes de Porre, Lorenzo Capodieci, Toon van Gramberen, Hanna
  • Mampuys, Melanie Weijters, Paulien Truijen, e.a.
  • Musique : Steven Holsbeeks
  • Boites à musique : Indianen Antwerpen
  • Production/technique : Paulien Truijen
  • Accompagnatrice du public : Manon Avermaete

A propos de Woest

Woest est un collectif, créé par Manon Avermaete et Paulien Truijen, spécialisé dans le théâtre dansant. Au fil des années, il s’est fait une place dans ce genre particulier. Les pavements, intempéries et réactions imprévisibles du public sont autant de facteurs qui distinguent les spectacles de Woest des productions conventionnelles élaborées pour la scène. Les chorégraphies de Woest sont très exigeantes physiquement et parsemées d’un brin de surréalisme, la marque de fabrique de la compagnie. Le monde extérieur est considéré non seulement comme une scène gigantesque, il est aussi une source infinie d’inspiration.